08/02/2013

LE COUP DE LA PANNE OU DES COFFRES VIDES

COMMENT PEUVENT-ILS OSER le coup de la CEH et CIA ?


Pour un citoyen ordinaire qui ne peut pas payer, on fait l’état des lieux de sa fortune de ses revenus, et on lui fait signer une reconnaissance de dette ou on lui envoie une poursuite et des commandements de payer, pire on lui délivre des actes de défaut de biens s’il ne peut d’une manière ou d’une autre remplir ses obligations.

Un fonctionnaire qui vit au-dessus de ses moyens depuis des décennies car c’est ça le problème doit-il être cautionné par le Canton par la Ville les Communes.Une majorité des Conseillers municipaux des Députés ont pris des habitudes de promettre sans avoir l’argent donc de décider avec l’argent des autres. Ils ont spéculé sur une acceptation prochaine de la différence par le contribuable.

Ceux qui ont la sagesse de vivre avec ce qu’ils ont gagné et épargné ne seraient-ils plus dans la tendance.

En Europe la Suisse profite d’une bonne économie mais ça ne suffit pas pour combler le manque de rigueur de nos administrations défaillantes. A quelle heure répond-on au téléphone le matin à 9h? A quelle heure on ne répond plus au téléphone l’après-midi souvent à 15h, à quelle date avez-vous reçu votre déclaration d’assurance maladie en début d’année, etc. etc. etc.

Pour moi le Canton la Ville la CEH et CIA doivent apprendre à gérer leurs actifs et à les rentabiliser en fonction des besoins de l’ensemble de leurs rentiers futurs, mais aussi avec la logique économique mais pas avec l’argent des contribuables. Il faut aussi savoir vendre des actifs et liquider des passifs qui ne sont pas supportables pour les citoyens.                                                                                     

                                                                                                                               Jean Zahno

 

 

 

 

Commentaires

Tout à fait d'accord.

Et rien n'est gravé dans le marbre.

Ainsi, les prestations des rentiers et futurs rentiers fonctionnaires peuvent être réduit s'il faut équilibrer les comptes.

Après tout, parlemement suisse n'a pas hésité en 2009 à éliminer le Secret Bancaire suisse pour les clients américains d'UBS. Il a ainsi donné les noms de plus de 4'500 résidents US qui détenaient des comptes en Suisse. Et cela, à titre rétroactif (du jamais vu!).

Pas de raison donc de protéger nos fonctionnaires bien payés et pas trop stressés. Dans le privé quand il y a plus il y a plus. Pas de raison que les employés d'Etat soit une caste supérieure!

Écrit par : La censure règne en Suisse | 09/02/2013

Les commentaires sont fermés.