25/08/2014

IL ETAIT 16H QUELLE SURPRISE AU PARC BERTRAND

EN REEDUCATION MEDICALE JE SUIS DE RETOUR A CHAMPEL APRES + DE TROIS MOIS D`HÔPITAL 


 

Pour se remettre dans la vie civile normale, il faut donc aller à la poste, au magasin, au café.

 

Après avoir bu mon café hier après-midi j’eus l`envie de revoir le Parc Bertrand proche de chez moi, pour sa beauté pour l`animation des gens adultes ou enfants qui jouent autour de la pataugeoire. Le Parc à son son style, il normalement bien fréquenté.

 

Toutefois en ce moment le Parc Bertrand évolue aussi avec l’arrivée de nombreux habitants qui s’intègrent au quartier. En effet de nombreux appartements ont été attribués à proximité.

 

Par contre ce dimanche je fus surpris par une épaisse fumée dans le Parc Bertrand. Deux adultes probablement étrangers voulaient allumer un feu  pour faire cuire de la viande ou autre chose.

 

J’étais à 10 m  et lisais un livre dans la paix dominicale avec tous les souvenirs des bons moments passés dans le parc.

 

Une dame à côté de moi était assise sur le même banc et nous parlions de Rufin l’auteur du livre que je lisais. Lorsqu’elle vit la fumée, elle bondit pour aller dire aux impertinents, que ce n’était pas possible de faire du feu dans un si beau gazon. Compte tenu de la réaction de ce couple elle appela immédiatement la police pour signaler le fait.

 

Le Monsieur ne voyant pas de panneau d’interdiction de faire des feux pour grillades semblait attendre l’arrivée de nos bons policiers.

 

Cette dame racontant l’histoire aux alentours des faits, les passants prirent immédiatement position contre ces personnes qui finirent par partir de leur plein gré.

 

L’éducation est toujours à faire et à refaire, et j’ai même eu une larme à l’œil car c’était pour moi un vrai choc. En effet faire un feu avec du bois ou du charbon, snetir cette odeur désagréable dans ce cadre exceptionnel à 16h de l’après-midi est bien un non-sens et une mauvaise éducation. La fin par contre n’a pas gâché ma journée et heureusemnt.

 

Jean Zahno

 

Les commentaires sont fermés.