02/02/2016

SUCCURSALES DE LA BCGE CHAMPEL FLORISSANT

ESTIMONS LEUR VALEUR ET LEUR RETURN?


Comment évaluer la compétence des hommes ou leur gestion. Je prends comme exemple ces 2 succursales de la BCGE dont vous connaissez les logos « grandissons ensemble ».

Impressionné par le nombre des églises dans le quartier je m'intéresse à sa vie économique, à sa population, à ses commerçants et sa culture il y a quelques années en tant que Président des Intérêts de Champel et aujourd’hui comme conseiller municipal.

En 2005 j’ai donc demandé à Mme Calmy Rey Ministre des finances de l’époque de me transmettre les rentrées fiscales donc les revenus, des trois quartiers, cités en référence, par codes postaux 1206 1208 représentant en grande partie cette population. Pourquoi.

J’avais un fichier et je pouvais le faire avec mon fichier de 800 membres.

Je fus très surpris qu’à l’époque Mme la Ministre de notre Canton n’était pas en mesure de donner des pistes ou des indications. Je me souviens aussi qu’un des ministres qui l’a précédée disant que le Canton était bien géré. Toutefois mes collègues de travail, succursale à Genève d’une des plus grandes banques internationale, me disaient le contraire. En effet il me signalait à cette époque le danger des déficits et de la dette du Canton de GE. Les taux d’emprunts étaient élevés à ce moment là en effet et la dette croissait.

Vu les responsabilités dans les quartiers Champel Florissant Malagnou, j’étais intéressé à savoir ce que pouvait représenter ces charges aussi pour bien comprendre les enjeux de celles-ci en fonction de ces revenus,

Aujourd’hui probablement les statistiques sont plus précises mais malgré la constituante je pense que nous sommes restés dans l’information assez proche des anciens modèles.

Il y a des statistiques oui mais il n’y avait pas celles de la répartition des revenus des quartiers pour intervenir pour ceux qui n’ont pas de bureau qui n’ont pas d’emploi ou pour ceux qui développent des projets culturels et touchent des subventions.

Peu de temps après cette demande faite à notre ministre je me suis donc lancé dans des calculs théoriques par rapport au budget de la Ville trouvé sur internet.

Le nombre d’habitants Champel Florissant Malagnou est proche de 35000 et sera de 50000 dans 10-15 ans, selon mes calculs. Des quartiers en pleine croissance.

Avec ces chiffres je me suis rendu compte de la force économique de Champel d’une part et des autres quartiers de Florissant et Malgnou dont les résidents ont des revenus au-dessus de la moyenne de la ville en général.

Ces trois quartiers représentent donc 17% des habitants de la ville et au minimum 20% des revenus fiscaux d’après mes recherches voire 25-30% compte tenu des bureaux de gestion de fortune d’avocats de cabinets médicaux, de commerçants, d’entreprises, installés sur ce territoire, sans compter les nombreux  fonctionnaires internationaux qui ont un domicile à Champel ou aux alentours.

J’en viens donc aux calculs des 2 succursales de la Banque Cantonale de Genève. Le capital actions ou valeur boursière serait à hauteur de 20% de 150-180000000 le bénénéfice net  serait estimé à 15000000.

Avec un idéal de 65 collaborateurs 30 par succursale elles seraient au hit parade ?

Si les résultats de ces 2 succursales ne représentaient pas ces chiffres comparés au résultats globaux  de notre banque Cantonale de Genève nos deux succursales travailleraient-elles en dessous de leurs capacités de ces 3 quartiers.

En période de chômage je me pose donc la question si la Banque Cantonale de Genève est à la hauteur des attentes en revenus et en emplois de notre Ville de Genève et du Canton sachant qu’ils détiennent des participations importantes et y ont des représentants au Conseil.

 Pour un quartier comme Champel je pense que la succursale de la Banque pourrait mieux faire en locaux donc en affaires mais reste prudent dans mes critiques ne connaissant pas encore les vrais chiffres pour une appréciation définitive. Je reste ouvert aussi aux critiques de mon essai théorique impressionnant mais c’est ça maintenant un quartier.C’est en visitant une succursale de la Banque MISR au Caire, en janvier dans le quartier de Zamalek que m’est venue l’idée de parler des succursales de la BCGE à  Champel Florissant.

En effet la succursale de la Banque Misr offre d’excellents services dans un cadre agréable avec des gens formés et distingués. Bluffé par cette succursale.

Texte de la banque recopié ;

La BCGE a réalisé en 2014 de très bons résultats. La profitabilité, exprimée par le bénéfice net de CHF 76.2 millions (+4.4%) et le bénéfice économique de CHF 115.4 millions (+34.7%), a progressé de manière marquante. La compétitivité est bien affirmée, notamment au travers de deux indicateurs: les prêts hypothécaires, qui ont atteint CHF 9.5 milliards et les actifs gérés et administrés qui se sont accrus à CHF 19.8 milliards, soit une hausse de 2.6. Les fonds propres dépassent CHF 1.2 milliard (+6.2%) et forment une assise solide pour le développement futur. Le dividende qui sera proposé à l'assemblée générale sera augmenté à 5% du nominal (+11%). Pour 2015, la banque table sur un bénéfice comparable à celui de 2014.

  

Jean Zahno

 

 

 

Les commentaires sont fermés.