19/07/2016

L'appel aux Genevois de Mme Bonfanti.

Dans la Tribune d'hier Mme Bonfanti cheffe de la police lance un appel aux Genevois.

Dans plusieurs pays certains groupes fanatiques préparent des gens à la guérilla. On y forme là bas en Syrie entre autres des citoyens français des Suisses aussi ou autres personnes qui ont un ressenti probablement d'injustice au départ puis qui ont la conviction de devoir s'engager pour vouloir être un combattant pour défendre une cause "religieuse, une liberté, un territoir nouveau. Après leur formation, en peu de temps ils deviennent un danger pour nos démocraties qui fonctionnent d'après des règles majoritaires. En effet eux ne veulent que tuer que faire sauter les obstacles car c'est ce que leurs formateurs ont appris et dit de faire. Les filles ne sont pas pures pour vous.les autres églises ne sont pas bien pour vous, puis on fait ressortir en plus tous les malheurs du monde portés par les uns et les autres, on rappelle toutes les souffrances que chaque clan exerce sur l'autre. De cette façon la terreur devient loi. Cette formation qui n'a pas d'autre objectif que de propager l'idée de tuer pour sauver l'honneur du jeune homme devenu soldat engagé.

que peut-on faire dans un quartier dans une ville telle que Genève, telle que Nice.

avant tout c'est d'avoir les informations requises pour comprendre et analyser les personnes en face de nous de  vous, de communiquer entre les familles les parents pour connaître les risques éventuels lors de fréquentations douteuses dans les mosquées ou de départ pour une formation là bas.

La police doit informer aussi comment faire, la Ville le Canton aussi doivent inciter le citoyen à avoir les réflexes élémentaires non pas de la surveillance mais de constater qu'il y a un comportement bizarre une attitude qui ne correspond pas au profil comme louer un camion pour quoi faire?? ensuite si malgré tout il y a un pépin alors on aura préparé notre population et on aura fait son devoir celui d'informer et de savoir agir.

Jean Zahno