AVEC LA CHALEUR LES ECUREUILS DEVIENNENT-ILS DES VOLEURS DE Pêches

UN ECUREUIL VISITAIT MA TERRASSE PRESQUE TOUS LES JOURS ET PRENAIT MES NOISETTES. 

Etant à la montagne je ne l’ai plus revu pendant 3 semaines. A nouveau à Genève quelques jours je regarde par la fenêtre que je peux à nouveau ouvrir avec la baisse des températures.

D’un seul coup qu’est-ce que je vois ? Mon écureuil qui mange une pêche et qui N`a laissé que le noyau sur la bordure.

Je me demande si c’est bien vrai mais je le vois à nouveau grimper sur le pêcher et couper une petite branche avec une pêche de vigne. Merde je me dis il me pique mes pêches.

Puis encore une fois une heure plus tard il recommence. Le voyant à nouveau une troisième fois sur le pêcher en train d’essayer de couper une petite branche portant un fruit, le malin il connaît bien la mécanique pour transporter quelque chose de plus grand que sa petite gueule.

Là malheureusement je ne l’ai plus laissé faire car je tiens aussi à mes pêches de vignes. Je suis toutefois très surpris de constater que mon écureuil est peut être un mangeur de pêche. Probablement il sait qu’il y a un noyau et qu’à l’intérieur il y a quelque chose à prendre.

Jean Zahno

 

Commentaires

  • Avoir un écureuil dans son jardin et le regarder vivre est un plaisir qui vaut bien un ou deux kilos de peches.

  • La chaleur a bon dos, je crois, et permet tous les fantasmes possibles.
    Par curiosité, j'ai voulu en savoir plus sur l'alimentation des écureuils et qu'ai-je découvert?

    "Quelle est l’alimentation d’un écureuil ?

    Au printemps et en été, l’écureuil consacre plus de la moitié de son temps à la recherche de nourriture. Le menu est varié : baies, fleurs, bourgeons, fruits, escargots, œufs d’oiseaux, pommes de pins, graines et insectes. Noix et noisettes viennent le compléter au début de l’automne. Au pied des arbres, on trouve parfois les restes de ses repas : des coquilles fendues en deux et des cônes de conifères soigneusement épluchés.

    A l’automne et à l’hiver, l’écureuil est moins actif. Même s’il n’hiberne pas, il n’aime pas les grands froids et peut rester plusieurs jours dans son nid. A cette époque, il se nourrit principalement de graines de conifères, faînes, châtaignes, glands, noisettes, noix mais aussi de champignons, d’écorces et de bourgeons. En dévorant tout ce qui lui passe sous la dent, il prend du poids pour mieux résister aux intempéries."

    https://www.truffaut.com/animaux/basse-cour/herissons-ecureuils-grenouilles/Pages/conseil-ecureuil-du-jardin-especes-mode-de-vie-et-alimentation.aspx

Les commentaires sont fermés.