OSEZ DEVENIR PROPRIETAIRE MOINS CHER QUE LOCATAIRE MAIS?

LA FINMA EST-ELLE TROP EXIGEANTE EN LA MATIERE?

Les banques sur recommandations de la Finma exigent des revenus minimaux appropriés et les banques calculent des charges d’intérêts sur la base d’un taux de 5 % soit un taux de 3.5 % de plus que le marché sur des taux longs de 10 ans ou plus.

Oui une précaution ou des réserves sont nécessaires pour des jours plus difficiles.

Si des fonds propres sont demandés c’est bien pour le principe d’avoir une réserve sur le bien immobilier en cas de vente forcée dans un marché qui baisse ou qui devrait perdre de la valeur pour que le crédit soit couvert sans perte pour le prêteur, un privé, une banque ou une assurance.

Pour moi ce calcul avec 5 % de taux d’intérêt n’est pas objectif surtout dans certains cas lorsque le prix du logement locatif remplaçant le loyer en intérêts du bien choisi est très supérieur.

Après réflexion et examen d'un cas je ne comprends pas la double sécurité sachant qu’à Genève le territoire est exigu, que le nombre de parcelles à vendre annuellement est compté sur les doigts de la main et que pour une période à long terme la banque verra en principe le risque diminué suite à l’appréciation du bien.

Même si le marché tient compte de l’inflation à long terme les perspectives à moyen terme devraient restées dans la norme d’une inflation contrôlée, c’est ce que disent les ténors qui influencent les taux de l’épargne des finances de nos administrations donc de nos loyers et de nos charges.

Avec le calcul actuel il n’y a que peu d’élus pour acheter des appartements en zone de développement réservés souvent pour des gens déjà privilégiés. La comparaison des coûts ENTRE LOCATAIRE ET PROPRIÉTAIRE RESTE DONC DIFFICILE.

 

Jean Zahno

 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.